top of page

De partout, on venait à lui

Montage vidéo

Depuis 1992, tous les 11 février, fête de Notre-Dame de Lourdes, à lieu la Journée Mondiale du malade. Cette journée, instaurée par Jean-Paul II, se décline souvent dans les diocèses français en un Dimanche de la Santé.

La vocation du dimanche de la santé est de rendre visible dans les communautés chrétiennes, les soignants, les aidants, les visiteurs de malades, les équipes d’aumônerie, les équipe SEM, les blouses roses et autres associations… tous ceux qui œuvrent (parfois dans l’ombre) et qui sont tellement importants, tellement essentiels pour la prise en charge des personnes malades, âgées, handicapées.

Cette journée est aussi l’occasion de rappeler ce qu’est le SEM : le Service évangélique des malades, son rôle et sa mission en Eglise. L’absence sur une paroisse d’une équipe SEM peut signifier que le message de la Bonne Nouvelle, message d’Esperance, message d’Amour n’est pas au rendez-vous avec celles et ceux en souffrance, fragilisés par leurs états de santé, devenus parfois invisibles à la vie de la communauté chrétienne.

Demandons à Celui qui a partagé le tout de nos vies, qui a foi en nous, qui s’est fait tout proche de chacun, d’appeler à la moisson, des ouvriers de fraternité et de solidarité.


LITURGIE DE LA PAROLE

PREMIÈRE LECTURE

Lecture du livre des Lévites


Le Seigneur parla à Moïse et à son frère Aaron,

et leur dit :

« Quand un homme aura sur la peau une tumeur, une inflammation ou une pustule, qui soit une tache de lèpre, on l’amènera au prêtre Aaron ou à l’un des prêtres ses fils. Le lépreux atteint d’une tache

portera des vêtements déchirés et les cheveux en désordre, il se couvrira le haut du visage jusqu’aux lèvres, et il criera : “Impur ! Impur !” Tant qu’il gardera cette tache, il sera vraiment impur.

C’est pourquoi il habitera à l’écart, son habitation sera hors du camp. »


Psaume 31

R/Tu es un refuge pour moi ;

de chants de délivrance, tu m’as entouré.


Heureux l’homme dont la faute est enlevée,

et le péché remis !

Heureux l’homme dont le Seigneur ne retient pas l’offense,

dont l’esprit est sans fraude !


Je t’ai fait connaître ma faute,

je n’ai pas caché mes torts.

J’ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur

en confessant mes péchés. »


Toi, tu as enlevé l’offense de ma faute.

Que le Seigneur soit votre joie !

Exultez, hommes justes !

Hommes droits, chantez votre allégresse !


DEUXIÈME LECTURE

Lecture de la lettre de Paul apôtre aux Corinthiens

Frères,

tout ce que vous faites : manger, boire, ou toute autre action, faites-le pour la gloire de Dieu.

Ne soyez un obstacle pour personne, ni pour les Juifs, ni pour les païens, ni pour l’Église de Dieu.

Ainsi, moi-même, en toute circonstance,

je tâche de m’adapter à tout le monde, sans chercher mon intérêt personnel, mais celui de la multitude des hommes, pour qu’ils soient sauvés. Imitez-moi, comme moi aussi j’imite le Christ.


EVANGILE selon saint Marc



En ce temps-là,

un lépreux vint auprès de Jésus ; il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. »

Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. »

À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié.

Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant :

« Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. » Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui.


Homélie Christophe Emo, Diacre











Le Service Evangélique des Malades




Commentaires


bottom of page