top of page

l’Art floral au service de la Liturgie

Fleurir en Liturgie est un service d’Eglise au même titre que le chant : tout, en liturgie, doit concourir à la beauté des lieux, des gestes, des paroles, de la musique.

Chaque dimanche vous constatez comme moi dans l'église, de jolies compositions florales, quelquefois à l’autel, à l’ambon, au pied de la Croix ou des statues.

Ces compositions changent en fonction des temps liturgiques, des évènements comme par exemple l'engagement de notre paroisse dans le projet d'une église verte, ou encore selon les saisons. Fleurir en liturgie c’est louer, chanter la gloire de Dieu. C'est accueillir la Création pour que son souffle envahisse tout l’espace de la célébration. C'est accompagner l'assemblée des fidèles dans la prière.

Le bouquet reflète au cours du temps liturgique l’abondance et le dénuement qui parsèment nos chemins de vie et nos chemins de Foi.

La composition florale ne démontre pas, elle montre ; elle n’explique pas elle opère ; elle n’illustre pas un texte, elle travaille la sensibilité par l’intermédiaire de nos sens.


Exemple : Eglise verte





fleurir pendant l’Avent


Le début de l’Avent marque l’entrée dans une nouvelle année liturgique. C’est une période d’attente. C’est la posture du veilleur attentif au jour de la venue et de la manifestation glorieuse du Seigneur. C’est donc le temps de la préparation de Noël.

exemples avec le temps de l'Avent




Fleurir la nuit de Noël


Si les quatre dimanches de l’Avent ont été fleuris en évoquant l’attente, Noël, la nuit du 24 au 25 décembre, a été fleurie en évoquant la venue de « la Lumière du monde » parmi nous.

"En cet enfant de la crèche, le créateur rejoint nos vies. Au matin de Noël, s’éveillant au cœur du monde, Dieu renouvelle à la fois notre monde et vos vies"



De la fête de Noël au baptême du Christ



Un temps nouveau vient de commencer : après la fête du Baptême du Seigneur, la liturgie ne proposera plus de méditer sur les événements qui marquèrent les premières années de la vie de Jésus. L'heure de la maturité a sonné. Sur les rives du Jourdain, Jean annonce la fin de sa prédication. Apres avoir reçu un baptême de conversion, "tout le peuple" est prêt à accueillir le Messie. Un temps nouveau peut commencer, temps qui plonge ses racines dans la prière ; une prière qu'il accueille l'Esprit Saint, ; prière qui nous fait entendre la voix du Père annonçant ouvertement qu'il est son Fils, le Messie, le Sauveur attendu par Israël.


Comentarios


bottom of page