top of page

Le Carême : 40 jours pour avoir soif de Dieu

Dernière mise à jour : 27 mai 2020




La grande joie de Pâques est précédée du temps liturgique appelé Carême, (quarantième jour). Cette période de quarante jours débute par le mercredi des Cendres le 26 février.

Le Carême permet aux chrétiens de fortifier, de revivifier et renouveler leur foi. Il repose sur trois piliers : Le jeûne, l’aumône et la prière. Trois piliers complémentaires et associés.

Dans un monde survolté, notre foi en Dieu serait incomplète si elle ne s’incarnait pas dans notre quotidien, si elle n’infusait pas dans les rapports que nous entretenons avec les uns avec les autres.

Le jeûne se présente alors comme un moyen de renoncer au superflu afin de se recentrer sur l’essentiel. L’aumône empruntée au grec qui signifie « don charitable » se dévoile dans le partage d’un sourire, d’une parole, le don sans autre objectif que l’attention portée aux plus fragiles donne réalité à notre fraternité, témoigne de notre humanité. Enfin, parce que le carême est un temps privilégié pour se rapprocher de Jésus et lui témoigner de notre foi, les prières adressées au Père en ce temps de pénitence, se trouvent vivifiées par l’état d’esprit du croyant conscient des tourments que Jésus vécut dans le désert.

Pour conclure, le carême est un temps du cœur à cœur avec Dieu, période propice pour se recentrer sur ce qui compte vraiment. Nous pouvons profiter de ces quarante jours pour nous éloigner des pesanteurs inutiles. Ce moment de respiration prendra alors sens et nous serons des chrétiens mieux préparés à témoigner de la passion et de la résurrection du Sauveur.

Christophe

Comments


bottom of page