top of page

Vivre le 3eme dimanche temps de l'Avent 2020

Dernière mise à jour : 29 mai

Montage vidéo

Soyez dans la joie du Seigneur, soyez toujours dans la joie, le Seigneur est proche.

La liturgie de ce dimanche13 décembre est une ode à la joie. En effet, les lectures d’aujourd’hui nous rappellent que le Sauveur apporte la joie de la libération, celle chantée par Marie et que l’apôtre Paul nous donne comme axe de notre vie chrétienne. « Soyez dans la joie du Seigneur » Mais quelle est cette joie ? La joie de transmettre quelque chose à quelqu’un, la joie de rendre service, la joie d’apprendre… La joie « du Seigneur » s’apparente à ces joies durables qui peuvent arriver même lorsqu’on traverse péniblement de grandes épreuves. La joie du Seigneur est un don de son Esprit, un fruit de l’Esprit de Dieu. En ce jour, attendre la naissance de Jésus, c’est demander le don de la joie. C’est accueillir le même Esprit qui inspira le cantique à Marie. C’est à la suite de Jean Baptiste choisir de croire qu’« au milieu de nous se tient déjà celui que nous ne connaissons pas » encore totalement.


3eme dimanche Avent


Il n’y a plus qu’un seul commandement, le commandement de l’amour, qui embrasse à la fois Dieu, le prochain… et soi-même.


Qu’est-ce qui motive la fraternité ? C’est de passer de « l’entre soi » à « l’autre-soi »…Le pape François nous propose d’entrer en dialogue avec tous, sur un sujet touchant à la vie du monde : l’accueil de l’étranger. Tout étranger qui frappe à notre porte est une occasion de rencontrer avec Jésus Christ, qui s’identifie à l’étranger de toute époque accueilli ou rejeté (cf. Mt 25, 35.43) . La Fraternité pourrait s’articuler autour de quatre verbes fondés sur les principes de la doctrine de l’Église : accueillir, protéger, promouvoir et intégrer ». L’hospitalité est une manière concrète de ne pas se priver de ce défi et de ce don qu’est la rencontre avec l’humanité, indépendamment du groupe d’appartenance.

Qu’est-ce qui motive aussi la fraternité ? L ’AMOUR. L’Amour pour le prochain est aussi indispensable que l’amour pour Dieu. Il n’y a plus qu’un seul commandement, le commandement de l’amour, qui embrasse à la fois Dieu, le prochain… et soi-même. Avec ce commandement de l’amour, nous sommes au cœur du Cœur de Dieu.


réflexion personnelle :

Vais-je reconnaitre Jésus-Christ en tout étranger qui frappe à ma porte ?

LITURGIE DE LA PAROLE 3eme dimanche de l'Avent 2020

PREMIÈRE LECTURE





Lecture du livre du prophète Isaïe (61, 1-2a.10-11)

L’ esprit du Seigneur Dieu est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles, guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs leur délivrance, aux prisonniers leur libération, proclamer une année de bienfaits accordée par le Seigneur. Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Car il m’a vêtu des vêtements du salut, il m’a couvert du manteau de la justice, comme le jeune marié orné du diadème, la jeune mariée que parent ses joyaux. Comme la terre fait éclore son germe, et le jardin, germer ses semences, le Seigneur Dieu fera germer la justice et la louange devant toutes les nations.aître son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son cœur, il mène les brebis qui allaitent.

– Parole du Seigneur.

   

PSAUME  Mon âme exulte en mon Dieu.





Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur!

Il s’est penché sur son humble servante ;

désormais tous les âges me diront bienheureuse.


Le Puissant fit pour moi des merveilles;

Saint est son nom!

Sa miséricorde s’étend d’âge en âge

sur ceux qui le craignent


Il comble de biens les affamés,

renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur,

il se souvient de son amour.


DEUXIEME LECTURE

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre (5, 16-24)

Frères, soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance : c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus. N’éteignez pas l’Esprit, ne méprisez pas les prophéties, mais discernez la valeur de toute chose : ce qui est bien, gardez-le; éloignez-vous de toute espèce de mal. Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers; que votre esprit, votre âme et votre corps, soient tout entiers gardés sans reproche pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ. Il est fidèle, Celui qui vous appelle : tout cela, il le fera.

– Parole du Seigneur.


EVANGILE selon St selon saint Jean (1, 6-8. 19-28)





I l y eut un homme envoyé par Dieu; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière. Voici le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu? » Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. » Ils lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie? » Il répondit : « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non. » Alors ils lui dirent : « Qui es-tu? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? » Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. » Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas; c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. » Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait.


Homélie audio Père Johnny ci-dessous









Comments


bottom of page