L’année liturgique

Dernière mise à jour : 20 mars 2020

L’année liturgique propose aux chrétiens de revivre l’ensemble de l’histoire du salut et de la vie du Christ, au cours d’une année.


Elle reprend les événements principaux de la vie du Christ : sa naissance (Noël) sa mort et sa résurrection (Pâques), le don de l’Esprit (Pentecôte).

Elle invite les chrétiens à accueillir Dieu dans leur vie et à rester tendus vers la venue du Royaume. Elle déploie sur une année, ce que nous affirmons à chaque messe : « Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus, nous célébrons ta Résurrection, nous attendons ta venue dans la gloire »


Le cycle de l'année liturgique

De même qu'il existe une année légale ou civile commençant le 1er janvier, il y a pour l'Église une année appelée «liturgique », qui commence le dimanche 1er dimanche du temps de l'Avent.


Elle se divise en plusieurs périodes :


fête du Christ Roi


En cette fête du Christ-Roi, l’Evangile proposé à notre méditation est celui de Jésus en croix entouré de chaque coté d'un malfaiteurs. L’Eglise nous demande de fixer notre regard sur la croix, comme pour nous rappeler que la royauté du Christ se réalise lorsqu’il est crucifié, lorsqu’il s’offre pour notre salut. Au même moment, cette croix sollicite notre adhésion, la décision de nous faire citoyens de ce royaume inauguré sur la croix glorieuse ; une décision qui devra changer nos vies. En ce dimanche du Christ-Roi, qui clôture l’année liturgique, nous sommes invités à avoir, nous aussi, la même disposition que ce bon larron. Car, il peut y avoir risque de rester là à observer en spectateurs la royauté que le Christ veut établir. Il peut même nous arriver de nous mettre, de par notre manière de vivre, à tourner en dérision ce Royaume...

Tout au long de cette année liturgique, nous avons vu le Christ à l’œuvre, nous avons gouté à sa parole. La fête de Pâques nous l’a fait découvrir comme celui en qui « nous avons la rédemption, le pardon des péchés » ; celui qui nous a obtenu « la paix, par le sang de sa Croix ». Tournons-nous donc constamment vers lui ; confions-lui et soumettons-lui, jour après jour, notre vie. Laissons-le nous indiquer la direction qu'il faut prendre pour nos vies.

Et, pour cela, adressons-lui, du fond de notre cœur, cette prière : « Jésus, Seigneur, sois notre Roi ; sois le Roi de ma vie ! ».